Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

Pourquoi OM SYSTEM ? Par Jo Stenersen

Avant OM SYSTEM, j'exerçais déjà en tant que photographe nature et outdoor et j'ai connu une marque d'appareil photo à capteur de recadrage pendant 3ans, ainsi qu'un système au format 35 mm pendant 10ans. Tandis que les systèmes à petits capteurs n'ont cessé d'évoluer au fil des années en termes de sensibilité ISO et de plage dynamique, véritable graal pour la photographie animalière professionnelle, la marque que j'utilisais ne proposait pas assez d'objectifs et de téléobjectifs à mon goût. La technologie d'OM SYSTEM m'a impressionné. Après quelques recherches, j'ai découvert qu'elle était utilisée par des photographes de renom comme Kai Jensen, Jari Peltomäki et Brooke Bartleson et qu'ils obtenaient des photos incroyables dans des conditions similaires aux miennes.

E-M1 Mark III • M.Zuiko 12-200mm F3.5-6.3 • 42mm • 1/160sec • F5.4 • ISO320

Mécontent de mon ancien équipement et frustré par le manque d'intérêt apparent des fabricants pour la photographie de nature sauvage, j'ai fini par me décourager. J'avais de plus en plus de mal à m'identifier à leurs photos prises dans des parcs et des zoos, alors j'ai décidé de tester d'autres marques pour voir si un certain type de matériel me motiverait davantage et couvrirait mes besoins. Recherchant un équipement compact et puissant, OM System planait dans un coin de ma tête et j'ai vite découvert que la marque se concentrait sur la photographie sauvage de la faune et la flore. Plus j'en apprenais sur le système, plus j'étais convaincu qu'il était fait pour moi. Me laissant tenter par l'OM-D E-M1 Mark III et une sélection d'objectifs M.Zuiko PRO, mon premier essai a été à la hauteur de mes attentes pour le moins élevées. J'ai été véritablement époustouflé par les résultats obtenus. Après seulement quelques jours de test, j'avais déjà adopté le système. Il avait tout ce que je recherchais, et même plus encore.

J'ai d'abord été attiré par la rapidité et la fiabilité de la mise au point automatique. Et une fois sur l'ordinateur, à l'ouverture des fichiers, j'ai été frappé par la netteté des images et j'ai même poussé un soupir de soulagement en ouvrant les photos prises avec une sensibilité ISO élevée. Il y avait, bien sûr, un peu de bruit à 6 400 et 12 800ISO, mais cela restait discret, avec un niveau de détails surprenant et des couleurs authentiques. En outre, habitant en Norvège, je ne pouvais qu'être intéressé par la robustesse et l'étanchéité du matériel. Il y a aussi les modes Starry AF et Live Composite qui ne cessent de m'impressionner. Ces technologies ont fait basculer mon cœur vers des domaines qui ne m'avaient pas inspiré depuis longtemps et on peut dire qu'elles facilitent les photos de nuit, avec une mise au point précise sur les étoiles et sans surexposition quel que soit le temps de pose. J'apprécie aussi beaucoup le filtre ND intégré lorsque je photographie des paysages avec de l'eau, dont les résultats sont bluffants. C'est un réel plaisir de travailler avec! La technologie de ces appareils est incroyable et m'a, pour ainsi dire, simplifié la vie.

Je tourne des vidéos avec l'OM-D E-M1 Mark III et l'E-M1X, et ces deux perles me permettent de faire du run and gun sans trop de difficultés grâce à leur mise au point automatique de premier ordre. Avec l'excellente stabilisation d'image en prime, je n'ai plus besoin de balader mon gimbal partout. Autre point positif: les fichiers LOG sont très faciles à utiliser. En quelques mois à peine, j'ai l'impression d'avoir trouvé l'acolyte parfait. Quel plaisir de travailler avec une marque qui m'incite à devenir un photographe toujours plus accompli et créatif!

Ce n'est pas nouveau: il y a dans la photographie des animaux sauvages une part d'imprévisible et de défi. En ce sens, la fonction de détection des oiseaux, avec la mise au point sur les yeux, donne un réel coup de pouce. Elle m'a déjà aidé plus d'une fois à prendre des photos que j'aurais probablement loupées et je reste stupéfait de son efficacité. Ce qui est amusant, c'est qu'elle fonctionne aussi avec de petits animaux comme les écureuils et les blaireaux ! Souvent, on attend la réaction d'un animal ou d'un oiseau et quand cela se produit, on appuie sur le déclencheur avec un train de retard et on obtient, au mieux, la photo d'une queue. Avec Pro Capture, vous pouvez oublier ces difficultés. C'est, à mon sens, l'une des fonctionnalités les plus précieuses du système.

Les blaireaux font partie de mes sujets préférés à photographier. Je les adore ! Derrière ma maison, j'ai construit une cachette photo où une famille de blaireaux se montre tous les soirs. J'ai presque toutes les photos imaginables d'eux, sauf une : un portrait net et rapproché d'un blaireau en pleine nuit, qui regarde l'objectif droit dans les yeux. Un soir, je me suis motivé et j'ai attendu patiemment avec l'appareil, mais aucun blaireau ne s'est présenté. Il faisait de plus en plus sombre quand, soudain, la femelle et ses trois petits sont apparus. Comme la lumière était mauvaise, j'ai réglé mon E-M1X à 12800ISO et opté pour une vitesse d'obturation lente (1/80 s); pas la plus évidente quand on photographie à 400 mm, même avec le M.Zuiko 150-400 mm F4.5 PRO. L'un des blaireaux a fini par s'avancer et lever la tête, et j'ai rencontré son regard à travers le viseur. J'ai dû relever mon appareil et prendre des photos à main levée pour avoir la composition que je voulais. La mise au point s'est faite instantanément et j'ai appuyé sur le déclencheur. J'ai croisé les doigts en espérant posséder le cliché que j'attendais. Eh bien, je n'ai pas été déçu. Une fois le niveau de bruit baissé dans Topaz DeNoise, la photo était nette et sans bruit, tout ça grâce au stabilisateur d'image. Quel plaisir!

Exif: OM-D E-M1X, M.Zuiko 150-400mm F.4.5 PRO, F4.5, 1/80s, 12800ISO

Lorsque je photographie la faune, j'essaie de représenter l'animal dans son individualité, en montrant un aperçu de son caractère et de ses traits. Si vous aimez photographier la faune et la flore, je vous conseille de prendre plusieurs batteries sur vous et de ne pas lésiner sur les cartes mémoire. N'oubliez pas non plus d'apporter un bon chiffon pour essuyer votre objectif. Il est possible aussi que vous passiez plus de temps que prévu sur le terrain: prenez cela en compte, car le stress et le manque de temps ne font pas bon ménage dans la course à la photo parfaite. Aussi, pensez à emporter une bouteille d'eau et une barre de chocolat pour vous ravitailler. Dernier conseil et pas des moindres: restez aux aguets. Gardez votre appareil photo à portée de main et vérifiez toujours vos paramètres pour éviter les manipulations si la lumière change et qu'une opportunité se présente. La nature n'attend pas et vous risquez de louper des photos si vous prenez le temps de corriger l'exposition. De mon côté, je privilégie les prises de vue en contre-plongée. Cela ajoute de la profondeur et crée une composition intéressante, avec une végétation floutée au premier plan. Avant d'appuyer sur le déclencheur, pensez à vous mettre à hauteur de votre sujet: cela ne rendra vos photos que plus percutantes.

Combinaisons gagnantes de boîtiers et d'objectifs:

  • Photographie d'animaux: OM-D E-M1X + M.Zuiko 150-400mm F4.5 TC 1.25x IS PRO.
  • Photographie d'oiseaux: OM-D E-M1X + M.Zuiko 300mm F4 PRO + MC-14 ou MC20.
  • Macrophotographie en extérieur: OM-D E-M1 Mark III + M.Zuiko 60mm F2.8 Macro.
  • Photographie de paysages: OM-D E-M1 Mark III + M.Zuiko 8-25mm F4 PRO.

Produits présentés:


About the author

Related Tags

Comments

  • Première impression du téléconvertisseur M.Zuiko Digital 2x MC-20

    Il y a deux ans, si vous m'aviez demandé d'essayer un convertisseur 2x, j'aurais répondu par la négative sans hésiter une seule seconde. Je garde en tête une bien mauvaise expérience avec mon ancien reflex numérique. La qualité d'image était médiocre et la mise au point automatique peu fiable. Quand on m'a demandé de tester le nouveau téléconvertisseur MC-20 numérique M.Zuiko Digital 2x d'Olympus, j'ai accepté non sans...
    night photography
  • Pro Capture « Retour vers le futur »

    Une bénédiction pour la photographie d'action, un outil qui rend la prise de vue de sujet rapide plus simple et plus précise ou tout simplement, une fonctionnalité intéressante en avance sur son temps. Ces pens&eacu...
    E-M1 Mark II
  • Mise à jour du firmware - Plus de liberté pour les expositions longues

    Les autres photographes me considèrent comme un adepte absolu des photos de nuit et ils ont sûrement raison. La nuit, la tranquillité et parfois même la solitude sont des expériences merveilleuses. Lors des ateliers, on me demande souvent pourquoi j'utilise les appareils photo Olympus avec un capteur MFT pour photographier de nuit. C'est parce qu'Olympus m'offre une gamme de fonctions et d'options inégalées. Les fonctions...
    E-M1 Mark II