Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

Coucher de soleil sur Manstone Rock avec le nouvel OM-1 et le M.Zuiko 150-400mm

Quand OM SYSTEM m'a prêté un exemplaire du nouvel OM1, j'avais hâte de l'étrenner au coucher du soleil avec le M.Zuiko 150-400 mm. J'ai utilisé une application de suivi du soleil sur mon iPad pour déterminer l'endroit exact de son coucher, derrière Manstone Rock, sur la crête de Stiperstones dans le Shropshire (Royaume-Uni).

La météo est un facteur à ne pas négliger. Quand on veut photographier un coucher de soleil, on a beau arriver au bon endroit et à la bonne heure, des nuages sont susceptibles d'apparaître à l'horizon, même s'il était prévu un ciel parfaitement dégagé. Quand cela arrive, je passe plus de temps que prévu sur les collines du Shropshire et je finis par prendre froid, sans même avoir la photo que j'espérais. C'est peut-être cliché à dire, mais il ne faut pas avoir peur de persévérer.

Ce soir-là, tandis que je me garais près du sentier menant vers la colline, le ciel était bleu azur. Comme je n'avais l'OM-1 que depuis quelques heures, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Mettre le soleil ou la lune en évidence sur une photo de paysage a son lot de défis. Une fois le bon endroit déniché, le soleil se déplaçait déjà vers la formation rocheuse, à plus ou moins quatre kilomètres à vol d'oiseau.

J'ai installé le trépied et mis un téléconvertisseur sur l'objectif pour étendre ma portée jusqu'à environ 2000mm. J'ai pris quelques photos pour tester l'exposition, le ciel prenant peu à peu des teintes orangées. Le soleil était comme une boule chauffée à blanc, avec les hautes lumières cramées.

À ce moment-là, l'OM-1 me plaisait déjà. Quel plaisir de pouvoir prendre des photos à 1/32000 avec l'obturateur électronique et gérer les zones de mise au point avec le joystick AF sur l'ensemble du cadre pour rendre les rochers bien nets.

Comme le soleil descendait assez vite, j'ai dû me presser, en fixant l'ISO à 200 et en sous-exposant les éléments jusqu'à ce que le soleil soit bien jaune. En plus de capturer une photo avec des différences de lumière extrêmes, je sentais le nouvel appareil photo aller presque jusqu'au maximum à 1/26000s, F29 et 200ISO. Comme j'étais sûr d'avoir une grande plage dynamique à la retouche, je ne craignais pas que les rochers et le ciel soient plongés dans l'ombre. Tandis que le soleil se couchait derrière les rochers, j'espérais avoir réussi mon coup, malgré les oreilles et les doigts gelés. Je me suis empressé de rentrer à la maison pour ouvrir les fichiers bruts, priant pour que ce soit les bons réglages.

Sur le premier fichier ouvert à l'écran, le soleil était blanc cramé, et les rochers et le ciel assombris. Je ne voyais aucune des couleurs que j'avais aperçues à l'œil nu ce soir-là. Pour autant, je ne m'en suis pas inquiété. J'ai déjà lu des avis qui disaient que les fichiers ORF n'étaient pas aussi bons que les photos plein format, mais je n'ai jamais eu ce problème. J'ai toujours photographié avec beaucoup de flexibilité, convaincu que les ingénieurs d'OM SYSTEM travaillent dur au fil des années pour donner aux photographes un bon outil de travail.

J'ai vite retrouvé les couleurs d'origine en baissant les hautes lumières et en rehaussant les ombres, les noirs et les blancs. Quand je capture de tels instants, c'est un peu comme si je peignais en jouant avec les formes, les couleurs et les lumières. C'est un véritable plaisir. Depuis mes débuts avec Olympus en 2018, j'ai toujours eu l'étrange impression que les appareils de la gamme faisaient tout pour me satisfaire. Ce n'est pas sans me faire penser aux Yokai, ces esprits shintoïstes japonais qui peuvent donner vie aux objets.

Avec l'OM-1, j'ai l'impression de vivre avec l'un de ces esprits. Je sais qu'il sera un compagnon de choix dans le futur.


Produits présentés:


About the author

Related Tags

Comments

More from ‘Adventure Landscape’