Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data for replying to your request.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

Mon objectif privilégié

Certaines situations ne se prêtent pas toujours à un changement d'objectif, qu'on le veuille ou pas. Qu'il s'agisse de ski, d'escalade, de randonnée en montagne en groupe… Personne n'a le cœur d'attendre que vous ouvriez votre sac à dos pour changer d'objectif. 

Dans ces moments, c'est la panique, le temps presse et les gens qui vous accompagnent finissent par en avoir marre de s'arrêter en cours de route. Aussi, ce ne sont pas de simples photos d'extérieur… Vous vous trouvez en pleine montagne et les conditions ne sont pas toujours optimales pour photographier.

Jusqu'à présent, dans de telles situations, je me suis toujours rabattu sur un objectif avec une grande plage focale, comme le 14-150 mm, mais il faut avouer qu'il est loin de la gamme PRO et comporte quelques défauts. Bien sûr, il vaut mieux prendre une photo avec un objectif perfectible que faire chou blanc. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai fait ce compromis, celui d'emporter un objectif n'ayant certes pas la qualité d'image de la gamme PRO, mais offrant une certaine polyvalence pour photographier en toutes circonstances.

Bien entendu, un tel compromis n'est pas nécessaire avec un objectif PRO disposant d'une large plage focale. Et cela tombe bien : il existe un objectif de grande qualité avec une plage focale des plus polyvalentes.

E-M1 MIII • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 17mm • 1/60s • F4.0 • ISO320

Personnellement, j'ai toujours été très sceptique vis-à-vis des objectifs à grande focale. Je n'aurais jamais imaginé que le M.Zuiko 12-100 ferait partie des essentiels de mon sac photo. Et pourtant, il y a même des voyages où il ne quitte plus mon boîtier.

Il me permet de photographier des éléments proches de moi, mais aussi bien plus loin. Il a suffit d'une poignée de jours pour dissiper mes doutes concernant cet objectif. Désormais, il m'accompagne dans tous mes périples. Avec ce seul objectif j'ai pu, par exemple, photographier des pélicans dalmates
sur différents plans, au sol comme en plein vol.

Un autre avantage de cet objectif : il dispose du système Micro Four Thirds avec stabilisation intégrée. C'est le cas notamment des modèles M.Zuiko DIGITAL ED 300mm f/4 IS PRO et M.Zuiko 150-400mm F/4.5 TC 1.25x IS PRO. Auparavant, les objectifs n'avaient pas de stabilisation intégrée ; tout reposait sur la matrice mobile du boîtier.

 E-M1 MII • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 100mm • 1/1250s • F5.6 • ISO200

Depuis quelque temps, la stabilisation intégrée aux objectifs vient renforcer la stabilisation de la matrice en mode IS SYNC et un tel combo donne des résultats surprenants. Cela permet d'atteindre un tout autre niveau de stabilisation, impossible autrement. Bien sûr, même une bonne stabilisation d'image ne résout pas tous les problèmes posés par un sujet rapide. Même si la photo est possible sans trépied avec une pose d'une demi-seconde, votre sujet sera flou, qu'il s'agisse d'un animal en pleine course, d'un oiseau en plein vol ou d'une baleine bondissant hors de l'eau. Dans ces cas de figure, les poses courtes sauvent la mise. Néanmoins, sujets rapides à part, il faut admettre qu'une telle stabilisation d'image est bien utile si vous ne pouvez pas emporter de trépied. Une fois l'objectif fixé à l'EM-1X ou l'EM 1III, avec un peu de pratique, il est possible de prendre des photos nettes à main levée plus d'une seconde à une distance focale de 100 mm.

 E-M1 MX • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 12mm • 124s • F4.5 • ISO64

Si vous photographiez avec un appareil sans stabilisation d'image, il est préférable que le temps de pose ne dépasse pas l'équivalent de la focale en 35 mm. Qu'est-ce que cela signifie ? Dans les faits, avec un objectif d'une focale équivalente à 200 mm, le temps de pose ne devrait pas excéder 1/200 s. Cela dépend aussi, bien sûr, des conditions dans lesquelles vous photographiez ; si vous avez la possibilité d'appuyer sur le déclencheur ou de maintenir une position stable, par exemple. Toutefois, il est difficile de réduire le temps de pose nécessaire.

Si l'on dispose d'une stabilisation d'image, faut-il préférer un temps de pose plus long et une sensibilité plus faible (par exemple 1/4 s avec une sensibilité de 200 ISO et une distance focale de 200 mm) ? Ou vaut-il mieux opter pour des capteurs d'image plus puissants afin d'augmenter l'ISO ? Par exemple, si l'on photographiait sans stabilisation d'image dans les mêmes conditions d'éclairage avec un objectif de 200 mm, il faudrait régler la sensibilité ISO sur 12800 pour avoir une photo nette.

 E-M1 MII • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 57mm • 1/60s • F4.0 • ISO200

Comme on le sait, à ouverture égale, il faut doubler la sensibilité si l'on réduit le temps d'exposition par deux. Le tableau ci-dessous présente les temps de pose et les sensibilités. À gauche, le temps, à droite, la sensibilité utilisée à une ouverture donnée.

Exposition Sensibilité ISO
1/4 s ISO 200
1/8 s ISO 400
1/16 s ISO 800
1/32 s ISO 1600
1/64 s ISO 3200
1/128 s ISO 6400
1/256 s ISO 12800

Comme vous pouvez le voir, grâce à la double stabilisation, j'obtiens dans la plupart des cas des photos nettes avec une pose beaucoup plus longue, ce qui m'évite d'augmenter la sensibilité. La qualité de la photo n'en est que meilleure et le bruit est nettement plus faible.

 E-M1 MIII • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 70mm • 1/125s • F9.0 • ISO800

L'objectif lui-même a été fabriqué avec minutie. Dès sa prise en main, on ne peut nier la qualité de fabrication bien connue de la gamme PRO. La bague de mise au point fonctionne plutôt bien et est dotée d'un système de débrayage populaire sur les objectifs PRO. Si vous le déplacez vers vous, l'échelle de distance apparaît et vous pouvez rapidement passer du mode S-AF ou C-AF au mode MF sans forcément appuyer sur les boutons du boîtier de l'appareil. De plus, vous disposez d'un bouton pour la stabilisation sur le boîtier et d'un bouton programmable L-Fn auquel vous pouvez attribuer n'importe quelle fonctionnalité.

Le revêtement tropicalisé de l'appareil a fait ses preuves, notamment lorsque j'ai dû photographier dans des conditions extrêmes ou à l'occasion de l'Holi Festival en Inde, où une poussière colorée microscopique menaçait de s'introduire partout, même dans les zones renfermant la carte mémoire. Je n'ai jamais été déçu de son étanchéité et suis même persuadé que l'objectif pourrait résister à des conditions beaucoup plus difficiles que celles décrites dans le manuel.

 E-M1 MII • M.Zuiko Digital ED 12-100mm F4.0 IS PRO • 17mm • 1/1250s • F4.0 • ISO200

About the author

Related Tags

Comments

More from ‘Adventure Landscape’