Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data for replying to your request.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

Trouver le bonheur dans les choses simples

Bien que la technologie évolue dans le domaine de la photo, le principe de base reste inchangé. Et c'est une bonne chose car cela nous permet, en tant qu'artistes, de mettre toute notre énergie dans le résultat final : les photos.

Où que nous photographions, quel que soit le sujet et le matériel utilisé, nous sommes à la recherche d'une émotion. Il peut s'agir de notre propre émotion, l'inspiration ou le contentement que nous ressentons face à notre travail, ou de l'émotion d'une autre personne qui découvre nos photos. Sans elle, la photographie perd toute saveur.

 Olympus Visionary Moises Cugat

C'est une ligne vitale pour moi. Ingénieur de formation, j'ai trouvé dans la photographie un moyen d'exploiter ma fibre artistique avec des outils à la fois techniques et créatifs. Je prends le temps de découvrir de nouvelles technologies dans le domaine et n'hésite pas à les utiliser à mon avantage, pour faire vivre mon art et sortir des sentiers battus. C'est ce qui m'a conduit à photographier toujours plus chaque jour.
Si je rédige ces lignes aujourd'hui, c'est parce qu'Olympus m'a proposé d'essayer un nouvel objectif qui pourrait convenir à mes photos de paysage. J'ai accepté sans sourciller, mais au lieu d'un test photo traditionnel, je vous propose un voyage à travers mes photos et mon processus de création.

Alors voilà, je vais vous raconter mon histoire avec le nouvel objectif grand angle M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO.

 @Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 9mm l F4.5 l 1/6s l ISO200


Photos haute résolution des rochers de Cala Canyet dans les moindres détails.

Faire le tri entre l'utile et l'inutile

La plupart du temps, je photographie des paysages. J'apprécie le plein air et suis constamment à la recherche de nouveaux spots photo. Pour trouver la photo parfaite, je dois souvent marcher plusieurs heures et sur de longues distances. Par conséquent, je n'emporte que le strict nécessaire.

J'utilise un trépied la plupart du temps, notamment pour lisser le mouvement de l'eau et des nuages pour mes poses longues, ou pour assembler plusieurs images. C'est donc tout naturellement que le trépied rejoint mon sac à dos, mais j'évite au maximum de prendre du matériel dont je me servirai peu, voire pas du tout.

À mes débuts en photographie, j'ai acheté un modèle Olympus un peu par hasard. En y repensant aujourd'hui, je n'aurais pas pu choisir mieux. À cette époque, je ne savais pas encore vers quel genre de sujet ou type de photographie j'allais me tourner et n'avais donc aucune idée de mes besoins dans le domaine. Vu que j’apprécie aujourd'hui la photographie de paysage, je ne peux qu'être satisfait de la taille compacte et des autres avantages des modèles de la marque.

Avec ce genre de photographie, il y a une chose qui me chagrine, et je ne suis pas le seul : les filtres. J'aime photographier avec des filtres gradués, ND et polarisants circulaires. Et c'est quelque peu problématique car, quel que soit le type d'appareil photo que vous choisissez, il n'est pas toujours possible de poser des filtres sur les plus grands modèles d'objectifs. Ils sont tout simplement trop grands et il faut donc s'embarrasser de porte-filtres et de grands filtres carrés pour avoir le résultat escompté.

À ce sujet, je tiens à mentionner que mon appareil photo (E-M1 Mark III) dispose d'une fonctionnalité très utile appelée Live ND, qui fonctionne comme un filtre ND électronique. Mais cela ne remplace pas un filtre gradué qui ne fait qu'obscurcir le ciel, ou un filtre polarisant.

@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 8 mm l F7.1 l 1.6s l ISO200

Les environnements humides ou brumeux ne posent aucun problème, car les boîtiers et objectifs sont tropicalisés. Et lorsque vous utilisez un filtre polarisant circulaire fileté, il est très facile d'ajouter un filtre gradué par-dessus.


Ma première surprise avec ce nouvel objectif a été qu'il fonctionne avec des filtres filetés standard. Adieu les porte-filtres encombrants, je n'ai qu'à emporter les filtres dont j'ai besoin. Un filtre polarisant circulaire est efficace pour les plans d'eau, mais aussi pour les photos prises au milieu des bois, car en réduisant les reflets des feuilles et de l'herbe, vous faites ressortir le vert profond de la forêt. En tant que grand consommateur des filtres polarisants, j'accueille à bras ouverts les modèles filetés !

Faire d'un souvenir, une œuvre d'art

En matière d'objectifs grand angle de la gamme Olympus, le plus proche serait le M.Zuiko Digital ED 7-14mm F2.8 PRO ; un objectif que j'ai beaucoup utilisé ces dernières années. Sur le papier, on perd un millimètre de focale minimale avec le M.Zuiko Digital ED 8-25 mm F4.0 PRO, mais il y a un fossé entre les caractéristiques techniques et la réalité des faits. Pour mon type de photographie, un objectif 8 mm est clairement suffisant. Il permet de capturer de vastes paysages et j'ai accroché dès les premiers essais. Voyez, par exemple, cette vue matinale de Cala Bramant. Je sens encore le souffle du vent me balayer le visage.

@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO  8 mm l F5 l 3.2s l ISO200


Avec ce nouvel objectif, on perd un millimètre de focale minimale, mais cela ne m'a pas dérangé. 8 mm, c'est bien assez large pour photographier des paysages.


Et plus important encore, en comparant les deux objectifs directement, on remarque à peine la différence, qui est largement compensée par la valeur maximale de la plage focale. Souvent, les gens ont tendance à juger les objectifs selon la valeur maximale de zoom. Parallèlement, ceux qui privilégient les photos grand angle ne s'intéressent qu'à la focale minimale. Mais un objectif dispose d'une plage focale entière, à adapter selon la situation. N'est-ce pas intéressant de voir ce que donne la focale maximale d'un objectif grand angle ?

Là où un objectif grand angle traditionnel passe d'un ultra grand angle à un grand angle plus "standard", ce nouveau-né Olympus étend la plage jusqu'à 25 millimètres. C'est intéressant. En combinant un ultra grand angle et un angle de vue plus standard (équivalent 50 mm), il vous permet de prendre des photos différentes d'une même scène sans changer d'objectif.

Généralement, les plus belles teintes des couchers et levers de soleil ne sont pas au même endroit et il faut s'éloigner un peu du sujet pour en capturer toute la beauté. En ce sens, le 8-25 mm permet de mieux équilibrer les couleurs et la composition, grâce à sa plus grande focale.

La golden hour, appelée littéralement "l'heure dorée", ne représente en réalité qu'une poignée de minutes avant le lever ou coucher du soleil. Lorsque vous trouvez la lumière parfaite et que vous n'avez pas besoin de changer d'objectif ou de filtre, je peux vous dire que cela fait la différence.

@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 8 mm l F5 l 1/5s l ISO200


De plus, comme vous pouvez prendre des photos différentes de la même scène, vous ne vous contentez plus de LA photo parfaite. Au contraire, vous cumulez les souvenirs des endroits que vous visitez, pour votre plus grand plaisir. C'est un aspect très important à mes yeux, car je photographie pour le côté artistique, mais aussi pour créer des souvenirs.

Que le soleil brille

Bien que je préfère vous présenter mes photos qui, à mon sens, sont bien plus parlantes que des mots, certains points techniques méritent d'être abordés.Tout d'abord, si la netteté des photos est un point qui vous inquiète, j'ai de quoi vous rassurer. D'après mon expérience, le nouvel objectif M.Zuiko Digital ED 8-25 mm F4.0 PRO offre une netteté aussi irréprochable que le 7-14 mm PRO. Il y a un bon équilibre des contrastes et des couleurs et les photos sont nettes, même avec la plus grande ouverture (F4).

C'est indéniable, les clichés sont nets jusqu'aux bords, qui ne présentent d'ailleurs aucun défaut.L'ingénieur qui sommeille en moi a fait le test pour vous !

Outre la qualité d'image, j'ai remarqué que ce nouvel objectif était beaucoup moins sujet au flare que la plupart des modèles ultra grand angle. Quand on y réfléchit, ce n'est pas étonnant au vu de la largeur du verre de tels objectifs. Même en photographiant face au soleil, le flare est si léger qu'il peut être facilement évité. Pour ma part, c'est un gros avantage, car j'arrive à prendre des photos qui étaient auparavant difficiles ou qui nécessitaient pas mal de retouches.

@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 20 mm l F11 l 0.5s l ISO200




@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 9 mm l F4.5 l 8s l ISO200




Le nouvel objectif 8-25mm de mon E-M1 Mark III, accompagné d'autres objectifs M.Zuiko PRO.

En matière de qualité d'image, on peut dire que le M.Zuiko PRO n'est pas en reste.Aussi, d'un point de vue extérieur, ce nouvel objectif n'est pas sans rappeler ses homologues de la gamme PRO. En outre, il est facile à manipuler de par sa taille, qui avoisine celle du modèle standard 12-40 mm F2.8 PRO.

Libre comme l'air

Comme vous l'avez sûrement compris, je suis un photographe de paysage qui jongle avec les avantages et les inconvénients. J'adore marcher dans la forêt et dormir dans une tente ou une camionnette au milieu de nulle part, juste pour ressentir cette douce frénésie au réveil, à voir les teintes rouges et oranges laisser place progressivement au bleu du ciel, le tout dans un lieu d'une beauté époustouflante.

@Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 8 mm l F4 l 2s l ISO200




En photographie, il y a ce vieux dicton : "F8 and be there" (Soyez présent, et à F/8). Plus que le matériel ou la technique utilisée, c'est donner vie à ce que vous avez devant les yeux qui reste le plus important et qui mérite toute votre attention. Bien qu'avec les objectifs M.Zuiko, vous puissiez opter pour la plus grande ouverture les yeux fermés, je suis d'accord avec cette affirmation, à une exception près. Être là, c'est une chose, mais la lumière est cruciale pour la photographie de paysage. Par conséquent, les plus belles photos demandent du temps, de la patience et des visites en boucle des lieux que vous connaissez déjà.

Cela demande aussi pas mal de marche et dans de telles circonstances, l'équipement que vous portez peut vite devenir un fardeau. La principale raison qui m'a dirigé vers Olympus, à qui je reste fidèle aujourd'hui, c'est l'aspect compact et léger de l’équipement. Je n'ai pas peur des kilomètres pour arriver à destination et je n'ai pas non plus besoin de trier mes objectifs pour limiter les kilos transportés

En ce sens, je suis convaincu que le M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO est parfait pour moi. Sa plage focale est intéressante, allant de l'ultra grand angle à un équivalent 50 mm (au format 35 mm). À lui seul, il couvre la moitié de mes besoins en matière de distance focale, ce qui est appréciable. En combinaison avec le M.Zuiko Digital ED 12-100 F4 PRO ou M.Zuiko Digital ED 40-150 F2.8 PRO, vous aurez le nécessaire sans alourdir votre sac à dos.

 @Moises Cugat l M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 14 mm l F4.5 l 2.5s l ISO200

Perché entre deux troncs d'arbre, j'essaye de chercher le meilleur angle de vue. Je n'ai pas besoin de mon trépied pour les expositions de 1 à 2 secondes, car le stabilisateur de mon appareil photo gère très bien les poses longues, notamment pour photographier les cascades.

 M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO 8 mm l F5.6 l 20s l ISO200



Find out more:

M.Zuiko Digital ED 8-25mm F4.0 PRO

About the author

Related Tags

Comments

More from ‘Adventure Landscape’