Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

L'Afrique, un rêve éveillé

L'Afrique est, à bien des égards, un rêve pour les photographes animaliers. Un bon ami nous a dit un jour que la visiter pour la première fois nous ferait tomber sous son joug, et que la seule façon de nous en sortir, c'était de revenir. Après en avoir fait l'expérience, on ne peut que confirmer ces propos.

On a eu l'occasion de tester cette théorie en Août 2021, lors d'un safari de 20 jours au Kenya. Une fois sur place, on a pu tester nos compétences sur le terrain et mettre à l'épreuve notre équipement photo Olympus dans des environnements difficiles et variés.

Nous vous invitons à embarquer dans ce voyage au travers des photos de notre périple; des levers de soleil inoubliables aux couchers de soleil mythiques, sans oublier la présence d'animaux majestueux. Nous suivrons les grands troupeaux d'herbivores et vous montrerons l'un des plus beaux spectacles de la nature: la traversée de la rivière Mara. Aussi, nous nous accroupirons avec les félins et vous montrerons des épisodes tendres et sauvages de leur quotidien.

Image

Bienvenue sur la rivière Mara

Comme dit plus haut, nous nous sommes trouvés en amont de la rivière Mara, formée à partir de quatre rivières du sud du Kenya. La Mara commence près de la frontière sud et s'écoule vers la Tanzanie, où elle traverse les parties nord du vaste parc national du Serengeti, avant de se jeter dans le lac Victoria. La partie de la rivière du côté kenyan s'appelle Masai Mara, et c'était justement notre destination.

Même si vous n'avez jamais entendu parler de la rivière Mara ou de la région du Masai Mara, vous les avez forcément aperçues dans des dizaines de documentaires, car elles sont célèbres pour les traversées de gnous. En effet, des millions d'antilopes (ou «gnous») empruntent le chemin de la rivière pour paître dans les champs verdoyants du Serengeti. La migration vers le Masai Mara a lieu entre juillet et septembre.

E-M1X • M.Zuiko 40-150mm F2.8 • 40mm • 1/1000sec • F3.5 • ISO200

Le moment de la traversée variant d'une année à l'autre, vous ne pouvez qu'espérer en être témoin au moment de votre passage. Comme une partie de notre séjour au Masai Mara se faisait en août, nous avions de grands espoirs d'y assister. Les premières semaines de notre voyage, nous nous sommes concentrés sur les photographies d'autres animaux, dans l'attente de la traversée. C'est juste avant le mois d'août et la fin de notre séjour que la migration a commencé, nous mettant sous les yeux une scène extraordinaire.

La photographie animalière s'adresse à tout un chacun

Pour en revenir à la photographie, comme décrit précédemment, ce voyage nous a permis de tester de nombreux appareils photo et objectifs Olympus dans des environnements difficiles. Nous avons apporté toutes sortes d'équipements, des produits amateurs comme professionnels, montant dans les prix.

Par le biais de cet article, nous aimerions vous faire un topo de chaque option et vous donner les avantages en tant que photographe.

E-M1X • M.Zuiko 150-400mm F4.5 TC + MC-20 • 1000mm • 1/320sec • F11.0 • ISO500

À cette fin, nous avons apporté avec nous les boîtiers et objectifs suivants:

  • OM-D E-M5 Mark III
  • OM-D E-M1 Mark III
  • OM-D E-M1X
  • M.Zuiko Digital ED 75‑300mm F4.8‑6.7 II
  • M.Zuiko Digital ED 100‑400mm F5.0‑6.3 IS
  • M.Zuiko Digital ED 40‑150mm F2.8 PRO
  • M.Zuiko Digital ED 300mm F4 IS PRO
  • M.Zuiko Digital ED 150‑400mm F4.5 TC1.25x IS PRO
  • Téléconvertisseur M.Zuiko Digital 2x MC‑20

Nous allons vous montrer quelques photos et détailler le comportement du boîtier et des objectifs dans le feu de l'action, ainsi que notre ressenti.

Léger, plus léger ou le plus léger?

La photographie de la faune et de la flore n'est pas réservée qu'aux professionnels et aux passionnés capables de se payer du matériel onéreux. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il y a l'embarras du choix si vous souhaitez vous tourner vers des modèles plus compacts. Parlons d'abord de l'E-M5 Mark III, le boîtier parfait pour les amateurs passionnés.

E-M5 Mark III • M.Zuiko 100-400mm F5.0-6.3 • 169mm • 1/1250sec • F6.3 • ISO1000

En photographie animalière, l'association de l'OM-D E-M5 Mark III et de l'objectif M.Zuiko 75-300 est tout indiquée pour prendre des photos de qualité, alliant légèreté et budget serré.

Aussi, la combinaison de l'E-M5 Mark III et du M.Zuiko 100-400 offre une plage focale plus étendue. Si vous aimez la photographie animalière avec le 75-300, c'est le bon plan pour élargir votre matériel et gagner quelques millimètres.

E-M5 Mark III • M.Zuiko 75-300mm F4.8-6.7 II • 300mm • 1/200sec • F6.7 • ISO1000

Tout comme la photographie animalière, photographier les oiseaux est facile et accessible sans investir dans un équipement professionnel coûteux. À ce titre, l'objectif 75-300mm offre une vue équivalente à un objectif de 600mm au format 35mm(qui serait d'ailleurs de taille conséquente pour d'autres systèmes photo).

Passer au PRO

Après l'E-M5 Mark III vient l'E-M1 Mark III, un boîtier entièrement professionnel dans un format plus ou moins compact. Il offre une qualité supérieure avec les objectifs M.Zuiko 40-150mm PRO et M.Zuiko 300mm PRO.

Le boîtier, les deux objectifs et le téléconvertisseur MC-20 sont de conception robuste et tropicalisée, ce qui permet de travailler dans des conditions météorologiques extrêmes. Ils font aussi gagner en vitesse de mise au point et donnent un bokeh délicat, le tout sans compromis sur la légèreté.

E-M1X • M.Zuiko 150-400mm F4.5 • 220mm • 1/2500sec • F4.5 • ISO500

Quant à l'OM-D E-M1X, qui est selon nous le boîtier professionnel le plus polyvalent du marché et doté des meilleures fonctionnalités, on reste sur du matériel léger. D'ailleurs, il s'équilibre parfaitement avec l'objectif M.Zuiko 150-400 f4.5 PRO. Il faut compter sur un budget bien plus élevé dans d'autres marques pour obtenir la même plage focale.

Sur le plan ergonomique, la poignée intégrée de l'E-M1X facilite la prise en main. Aussi, on sent bien que l'un des deux processeurs du boîtier est dédié à la mise au point; de quoi prendre des photos de qualité dans le feu de l'action. On l'a d'ailleurs constaté à plusieurs reprises lors de notre voyage au Kenya.

Considérations pratiques

Quant à la photographie d'oiseaux, le Kenya en compte plus de 700 espèces. On a misé sur le potentiel de l'E-M1X avec le suivi des oiseaux pour les photographier, et c'est un combo qui s'est avéré gagnant. Pour capturer les oiseaux les plus délicats, on l'a couplé au 150-400 4.5 PRO ainsi qu'au MC-20 afin d'obtenir une distance de 2000mm. Le résultat nous a littéralement bluffés.

Les journées de safari sont longues, enfermés plus de 12 heures dans une voiture, du lever au coucher du soleil. Toutefois, cela ne nous a pas gênés grâce à la faible consommation d'énergie de nos équipements. Nous avons d'ailleurs été surpris sur ce point.

Sans aucun doute, le mode Pro Capture est le réglage que nous avons le plus utilisé. Au cours du safari, il nous a permis de prendre des photos impressionnantes et particulièrement difficiles. C'est un mode indispensable pour tout bon photographe d'action, surtout pour capturer les scènes qui arrivent sans crier gare et ne durent qu'une poignée de secondes.

Ne manquez plus aucun cliché

E-M1X • M.Zuiko 150-400mm F4.5 TC • 500mm • 1/400sec • F5.6 • ISO800

E-M1 Mark III • M.Zuiko 40-150mm F2.8 • 150mm • 1/100sec • F2.8 • ISO400

La photo d'une femelle rhinocéros blanche et son petit à l'aube nous a donné du fil à retordre, car nous n'avions ni le bon angle, ni la bonne lumière, les rayons du soleil étant cachés derrière les nuages. Pour réussir, il a fallu nous contorsionner. Heureusement que nous avions un équipement léger, avec un système de stabilisation intégré. Nous n'aurions sans doute pas réussi cette photo avec un autre équipement.

Une fois de plus, Olympus a prouvé que ses équipements destinés aux professionnels comme aux amateurs étaient faits pour la photographie d'action, mais aussi de la faune et de la flore.


Produits présentés:


À propos de vous

En savoir plus sur Marisa Martinez

En savoir plus sur Javier Parrilla

About the author

Related Tags

Comments

More from ‘Wildlife’