Authentication - Register

Complete the form below to create your account

This will be your public name in the community
We need this to keep you informed about your account

Mandatory data for replying to your request.

Why you'll love MyOlympus

All members get access to exclusive benefits:

  • Member community
  • Register products
  • Extended warranty
  • Monthly newsletter

8 conseils pour photographier des paysages au clair de lune

En tant que photographe, on me demande souvent comment prendre de belles photos de la lune. C'est une question qui revient souvent, davantage aux périodes de pleine lune. Si les gens adorent la photographier, une fois l'événement passé, l'intérêt pour notre cher satellite semble s'estomper. Cela dit, je peux comprendre l'engouement. La pleine lune, surtout lorsqu'elle se lève, peut être un sujet fascinant (et quelque peu difficile) à photographier.

En tant que photographe de paysages, je cherche toujours de nouvelles façons de présenter une scène. Comme la plupart, je travaille principalement à l'aurore et au crépuscule. Mais, aimant aussi l'astrophotographie, cela m'a ouvert de nouveaux horizons pour les photos de paysages sous la lumière de la lune.

Voici quelques conseils pour prendre des photos de paysages à la nuit tombée.

1. Renseignez-vous sur la lune

Commençons par l'évidence. Vous pouvez difficilement prendre des photos au clair de lune si la lune n'est pas dans le ciel. Enfant, quand je voyais les phases de la lune sur des calendriers, je me demandais si cela avait une réelle utilité. Je comprends désormais. Bien sûr, je n'utilise plus de calendrier papier: il existe de bien meilleurs sites web et applications pour identifier non seulement les phases de la lune, mais aussi son lever, son coucher et sa direction. Je vais généralement sur timeanddate.com. Toutes les phases entre le premier/dernier quartier de lune et la pleine lune donnent assez de lumière pour photographier des paysages nocturnes.

2. Planifier votre séance peut faire la différence

Ne vous fiez pas aux photos de cet article. Pour la plupart, il faisait assez sombre. Il est plus important de planifier sa séance photo la nuit que le jour au vu de la lumière. Voici les points à prendre en compte avant de s'engager dans une séance nocturne:

  • Réfléchir à l'emplacement: trouver l'endroit exact que vous avez repéré plus tôt dans la journée peut s'avérer difficile. Prenez des points de repère, marquez votre position et calculez les distances.
  • Apporter une lampe frontale et des piles supplémentaires.
  • Avoir assez d'essence pour le chemin: si vous avez de la route à faire, il y a de fortes chances que les stations-service ne soient pas ouvertes au milieu de la nuit.
  • Prévoir de quoi se mettre à l'aise: emportez des vêtements chauds, de bonnes chaussures, du café et une collation. Vous avez plus de chances de réussir dans un environnement confortable.

3. Optez pour du grand angle

Pour capturer la lune dans ses moindres détails, utilisez une longue focale. Mais, pour photographier les environs, optez plutôt pour un objectif adapté aux paysages. Mon kit contient d'excellents objectifs parfaits pour ce style de photos en basse lumière: les M.Zuiko Digital ED 7-14mm F2.8 PRO, M.Zuiko Digital ED 8mm F1.8 Fisheye PRO, M.Zuiko Digital ED 12mm F2.0, M.Zuiko Digital ED 12-40mm F2.8 PRO et M.Zuiko Digital ED 17mm F1.2 PRO. J'utilise généralement le 7-14mm pour la plupart des paysages au clair de lune. Il possède une grande ouverture pour gérer une faible luminosité et offre un champ de vision parfait pour la plupart des scènes.

Tandis que les trois photographes à côté de moi utilisaient des objectifs plus longs pour photographier la lune, j'avais pour ma part un fisheye de 8mm pour accentuer la rondeur de l'arche.

4. Tournez le dos à la lune

Si inclure la lune dans vos photos est du plus bel effet, vous pouvez aussi capturer une scène avec un éclairage uniforme en lui tournant le dos. C'est avec ce type d'exposition qu'on réalise à quel point la lumière du soleil est réfléchie par la lune. Comme nos yeux ne sont pas capables de voir les couleurs avec si peu de lumière, je suis toujours surpris de découvrir autant de teintes sur l'écran LCD.

Pour accentuer la profondeur de champ de cette photo intitulée "The Courthouse" dans le parc national des Arches, j'ai réalisé un bracketing de mise au point avec 3 prises.

Avec une pose longue, la lumière de la lune peut éclairer aussi bien la scène qu'en pleine journée. Lorsque j'ai pris cette photo, je n'ai même pas vu les vaches couchées sous l'arbre à cause du manque de lumière. Heureusement, elles sont restées immobiles pendant la pose.

5. Quelques nuages peuvent jouer en votre faveur

En astrophotographie, les nuages ne sont généralement pas les bienvenus, mais pour un paysage au clair de lune, ils peuvent changer la donne tant qu'ils ne sont pas trop nombreux. Comme pour les couchers de soleil, les nuages peuvent faire toute la différence, mais aussi occulter une scène, et il en va de même ici. Avant de partir, jetez un œil à l'image satellite de la couverture nuageuse ou à la carte du ciel de l'endroit où vous vous rendez.

Quelques nuages peuvent styliser votre composition.

6. L'hiver ou la saison parfaite

Selon moi, l'hiver est le moment idéal pour photographier des paysages au clair de lune, et ce pour 3 raisons:

  • le noyau de la Voie lactée n'est plus visible dans l'hémisphère nord (tandis qu'il accapare généralement mon attention);
  • la neige reflète une grande partie du clair de lune et donne un premier plan lumineux, ce qui évite de recourir au light painting;
  • comme les nuits sont bien plus longues, je n'ai pas besoin de sortir après minuit pour prendre des photos (il faut dire que je tiens à mon sommeil).

7. Utilisez le Live Composite

Pour les mêmes raisons que celles évoquées dans le conseil précédent, j'aime aussi prendre des photos avec le Live Composite pendant l'hiver. Après quelques essais pour vérifier la composition et l'exposition, je lance le mode Live Composite de mon appareil Olympus et regarde la formation de filés d'étoiles. Si vous n'avez pas l'habitude de cette fonctionnalité, vous pouvez consulter mes instructions étape par étape.

La lune a particulièrement bien éclairé le premier plan de cette photo (OM-D E-M1, M.Zuiko Digital 7-14mm F2.8 PRO, 15s @ f/2.8)

Une photo "test" avec les rayons de la pleine lune donnant sur mon épaule gauche.

L'obturateur de l'appareil photo est resté ouvert pendant environ une heure afin de capturer le mouvement des étoiles dans le ciel et cela n'a pas ruiné pour autant l'exposition du premier plan.

8. L'importance des réglages

Chaque situation est différente et nécessite, par définition, des réglages distincts au niveau de l'appareil, mais il y a quelques réglages typiques pour ce genre de photo.

  • Utilisez le mode manuel: il permet de contrôler tous les aspects du triangle d'exposition.
  • Ouverture: photographiez avec une grande ouverture, sauf si vous avez un sujet au premier plan qui nécessite une ouverture plus petite (bien que le bracketing de mise au point soit préférable dans cette situation).
  • Vitesse d'obturation et ISO: étant donné que la lumière de la lune peut varier considérablement en fonction de ses phases, de sa position dans le ciel et de la couverture nuageuse, ces deux paramètres peuvent nécessiter quelques tests en fonction des nuits. Pour de l'astrophotographie classique, j'aurais tendance à commencer avec 1600ISO, mais si la lumière de la lune est puissante, je peux généralement m'en tirer avec un réglage beaucoup plus bas, entre 640 et 1000. J'ajuste ensuite la vitesse d'obturation en fonction de la valeur d'exposition souhaitée.
  • Mise au point manuelle: l'obscurité est l'ennemi du système de mise au point automatique de votre appareil photo. Utilisez la mise au point manuelle et réglez-la sur l'infini. Les réglages étant plus compliqués la nuit, je pointe d'abord l'appareil photo vers la lune ou n'importe quel sujet lumineux et j'utilise ensuite les fonctions d'assistance à la mise au point intégrées, comme le grossissement et l'intensification de la mise au point (focus peaking).
  • Live Time: je n'utilise pas la fonctionnalité Live Time pour photographier à proprement parler, mais elle facilite la tâche dans la mesure où elle amplifie la scène dans le viseur, permettant des compositions plus rapides. Une fois satisfait de la composition globale, je repasse en mode manuel.

Votre objectif aura également un impact majeur sur le choix des paramètres. Par exemple, un objectif plus rapide permettra d'utiliser des valeurs ISO plus faibles et/ou des vitesses d'obturation plus rapides.

Cette photo a failli être hors-sujet pour cet article, car pendant la majeure partie du Live Composite, la lune était cachée sous la ligne d'horizon. J'ai calculé de sorte à capturer la lune au début de son ascension; cela explique d'ailleurs pourquoi les réglages de l'appareil se rapprochent davantage de l'astrophotographie.

MOT DE LA FIN

En tant que photographe de paysages, je cherche sans cesse à élargir mes horizons. Au cours de séances photo, j'ai réalisé qu'un endroit bien connu pouvait paraître totalement étranger sous les rayons de la lune, créant une ambiance inédite.

En positionnant la lune directement derrière l'arbre, j'ai réussi à créer un éclairage original et des ombres allongées.

Contenu republié avec la permission du blog Creative Island Photography de Peter Baumgarten. Vous pouvez consulter l'article original et déposer un commentaire ici.


Produits présentés:


À propos de vous

En savoir plus sur Peter Baumgarten

About the author

Related Tags

Comments

More from ‘Adventure Landscape’